Afin d'analyser votre utilisation de notre site et d'améliorer la qualité du service qui vous est proposé, nous utilisons des cookies propres et de tiers. Si vous continuez votre navigation sur ce site, nous considérons que vous acceptez leur utilisation.

Donneurs de gamètes

Dans de nombreux cas, on utilise du sperme d'un donneur ou un ovule d’une donneuse pour la reproduction assistée.

Sperme

Sperme

Causes les plus communes pour lesquelles le don de sperme est nécessaire :


Couples hétérosexuels dans les cas suivants :

  • Partenaire masculin avec une altération du sperme importante.
  • Partenaire masculin incapable de produire des spermatozoïdes (Azoospermie irréversible).
  • Partenaire masculin ayant suivi une radiothérapie, chimiothérapie ou un autre facteur d’infertilité masculine irréversible.
  • Partenaire masculin ayant subi une vasectomie.
  • Partenaire masculin porteur d’une maladie héréditaire ou génétique connue.
  • Femme sensibilisée au rhésus dont le rhésus du partenaire est positif.

Femmes sans partenaire qui choisissent la maternité monoparentale.

Couples de lesbiennes qui souhaitent une grossesse.
Ovocytes

Ovocytes

Causes les plus fréquentes pour lesquelles le don d’ovules est nécessaire :

  • Insuffisance ovarienne précoce ou résultat d’une chirurgie, chimiothérapie ou radiothérapie.
  • Altérations génétiques des gamètes
  • Maladies génétiques maternelles graves et héréditaires.
  • Échecs répétés des techniques de reproduction assistée dus à une réponse insuffisante à la stimulation ovarienne.
  • Échecs répétés de l’implantation embryonnaire.

CONDITIONS REQUISES POUR ÊTRE DONNEUR

Le don est un acte volontaire, anonyme et altruiste. Les donneurs doivent être des personnes en bonne santé, âgées de 18 à 35 ans pour les femmes, et jusqu’à 50 ans pour les hommes, selon la loi, même si la majorité des cliniques et banques de sperme n’admettent pas les hommes de plus de 35 ans.

Avant de sélectionner une personne comme donneur, les données suivantes sont recueillies:

  • Un dossier médical complet du donneur et de sa famille, pour détecter toute maladie susceptible d’être transmise.
  • Les caractéristiques personnelles du donneur comme le groupe sanguin, la taille, le poids, la constitution, la couleur de la peau, le type de cheveux et la couleur des yeux.
  • Dépistage du VIH, d'hépatites et de maladies sexuellement transmissibles.
  • Le don n’est pas autorisé en cas de consommation de tout type de drogue ou d’habitudes personnelles malsaines.
  • Analyses spécifiques pour dépister des maladies génétiques ou héréditaires. 
  • Si le donneur est un homme, une analyse complète du sperme est réalisée, pour déterminer la qualité du sperme. Si le donneur est une femme, des tests sont faits pour évaluer l’état de la réserve ovarienne.
Aspects légaux

Le cadre légal qui régit la reproduction humaine assistée est constitué essentiellement de la loi 14/2006 sur les techniques de reproduction humaine assistée. En cas d’intervention de donneurs de gamètes, on se réfère spécialement au Royal Décret-Loi 9/2014, du 4 juillet, sur les normes de qualité et de sécurité pour le don.
Le don de gamètes et de pré-embryons est réalisé suite à la signature d'un contrat gratuit, formel et confidentiel entre le donneur et le centre autorisé. La banque de gamètes, ainsi que les registres de donneurs et d'activité des centres, ont obligation de garantir la confidentialité des données personnelles des donneurs.
En ce qui concerne la femme ou le couple receveur, le donneur peut uniquement être choisi par l'équipe médicale qui applique la technique, et en aucun cas à sa demande ou à celle de son partenaire. Nonobstant ce qui précède, l'équipe médicale devra veiller à la plus grande similitude phénotypique et immunologique possible avec la femme ou le couple receveur.
Les donneurs dont provient le matériel génétique doivent être majeurs, jouissant de toutes leurs facultés mentales et physiques et de leur capacité juridique. Leur état psychophysique doit répondre aux exigences d'un protocole obligatoire d'étude des donneurs, qui comporte leurs caractéristiques phénotypiques et psychologiques, ainsi que les conditions cliniques et les résultats analytiques nécessaires pour prouver qu'ils n'ont pas de maladies génétiques, héréditaires ou infectieuses transmissibles à la descendance.
Ni la femme receveuse ni le partenaire, après avoir donné leur consentement formel, préalable et exprès à la fécondation avec contribution de donneur ou donneurs, ne pourront contester la filiation parentale de l'enfant né suite à une telle fécondation. Est également concerné de la même manière l'homme non marié qui aurait signé le consentement et qui aurait été informé au préalable à l'utilisation des techniques.
Tant la femme réceptrice que les enfants qui pourraient naître auront le droit d'obtenir des informations générales des donneurs, qui n'incluent pas leur identité. Seulement exceptionnellement, dans des circonstances extraordinaires qui comportent un danger certain pour la vie ou la santé de l'enfant, ou le cas échéant conformément aux lois de procédure pénale, pourra être révélée l'identité des donneurs, seulement si une telle révélation était indispensable pour éviter le danger ou respecter la décision légale proposée. Cette révélation aura un caractère restreint et n'impliquera en aucun cas une publicité de l'identité des donneurs, ni bien sûr un changement de la filiation légale établie au préalable.

À propos d'iGin

L'Institut iGin est une clinique de fertilité spécialisée en Gynécologie et Reproduction Assistée.
La clinique principale de Bilbao possède des infrastructures modernes et vous propose des services utilisant les techniques et technologies de pointe, tout en vous réservant un accueil personnalisé et chaleureux.